Rechercher par appellation :
 
 
Entrez le nom d'un château, d'une appellation, d'un vin ou d'un pays :
A L'HONNEUR
   
Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

BORDEAUX : LA SELECTION


Château BALESTARD La TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD La TONNELLE

Château BALESTARD La TONNELLE

(SAINT-ÉMILION)
Jacques et Thierry Capdemourlin

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 62 06
Email : info@vignoblescapdemourlin.com
Site : www.vignoblescapdemourlin.com

Remarquable Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2016, de couleur soutenue, très équilibré, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, gras, tout en bouche, d’une belle persistance, idéal lors de vos repas de famille ou entres amis sur une cuisine traditionnelle, de terroir. Le 2015, est un vin avec beaucoup de structure, très bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de bouche ronde mais puissante, dominée par les fruits macérés et l'humus, de fort belle garde. Le 2014, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. “Concernant le 2014, nous avons vendangé vers la mi-octobre. Dans l’ensemble de nos propriétés les robes sont homogènes, le vin est généreux, vineux, ample, notes de cerise noire et de truffe, bouche superbe, dense et racée, des tanins remarquablement enrobés par un boisé délicat. Finale longue et persistante, un superbe vin de garde. Pour le Château Cap de Mourlin, la robe est grenat intense, notes de fruits noirs, attaque franche et fraîche, belle concentration, tanins serrés, gras et onctueux, un très grand vin de terroir. Nous cherchons à obtenir cette complexité aromatique en vendangeant tardivement et en faisant de petits rendements de 35hl/ha. Nous avons prolongé l’élevage en barriques de 15 à 18 mois.” Le 2013, de robe grenat foncé, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corsé à la fois, un vin charmeur. 
Séduisant Saint-Émilion GCC Château Cap de Mourlin 2016, aux nuances de truffe et de framboise, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des senteurs de fruits rouges surmûris. Le 2015, 14 ha de vignes, est généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassis, cannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux. Le 2014, qui mêle concentration d’arômes et ampleur, a des notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus, a une bouche savoureuse. Joli 2013, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, d’une grande souplesse au palais.
Quant à leur Montagne-Saint-Emilion Château Roudier 2016, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, qui mêle rondeur et harmonie, aux tanins amples, est très équilibré au nez comme en bouche. Le 2015, toujours à la tête de son appellation, très classique, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, c’est un vin au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, de bouche puissante.

Château des MOINESLALANDE-DE-POMEROL Château des MOINES

Château des MOINES

(LALANDE-DE-POMEROL)
Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site : www.chateaudesmoines.com

Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec).
Le vignoble est cultivé de façon traditionnelle avec labourage du sol, chaussage et déchaussage en hiver et printemps, enherbement maîtrisé. L’effeuillage est mécanique ou manuel, suivant les parcelles ; La gestion parcellaire permet de donner des vins de qualité et de tradition. Les raisins sont récoltés à maturité maximale; les vendanges sont mécaniques, à la main sur certaines parcelles, avec un tri soigneux des raisins.
“Cette année nous a été bénéfique, nous dit Patrick Merle, rien n’a perturbé la vendange 2018 qui nous a apporté quantité et qualité. Les vins, structurés, tanniques, seront de garde, et, à mon avis, ressembleront au 2010.
Nos ventes pour 2019 : les 2016, 2017 et une cuvée spécifique 100% Malbec 2016.”
Pourvu d’une nouvelle et très élégante étiquette, ce très beau Lalande-de-Pomerol Prestige 2016, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre.
Le Lalande-de-Pomerol Tradition 2016, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale. 
Il y a également une nouvelle cuvée 100% Malbec, où ce cépage apporte cette couleur profonde, avec des nuances de violette et de réglisse, riche en matière, bien classique, structuré́, avec ces notes très caractéristiques au palais de prune et de fumé, un vin riche, tout en bouche.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
13, Chaigneau - BP 2
33500 Néac
Téléphone :05 57 24 69 13
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (85% Merlot, 15% Cabernet).
Voilà un exceptionnel Lalande-de-Pomerol 2016, développant un nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur, de belle garde.
Le 2015 n’a rien à lui envier, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtille, il est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale.
Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins de Bordeaux, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, un vin complet à déboucher sur des aiguillettes de canettes aux fèves ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 
Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Le 2011, dégage des arômes persistants de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds.
Formidable 2009, l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus, médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine !
Magnifique 2008, de belle robe grenat, une belle réussite, très représentatif du millésime, aux nuances de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, est très charpenté.
Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse.
Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante, parfait, par exemple, sur une épaule de veau en gelée ou des œufs brouillés au boudin noir.
On se régale encore avec le 1998, associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Un grand bonheur de pouvoir trouver de vieux millésimes !

Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

Château HENNEBELLE

(HAUT-MÉDOC)
Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site : www.chateau-hennebelle.com

Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs de père en fils depuis cinq générations.
Laurent Bonastre a repris l’exploitation de son père, parti à la retraite. Il nous indique “qu’en 2018, les vendanges ont été parfaites, qualité et quantité se rejoignent, les vins sont ronds, fruités, concentrés et, pour lui, le 2018, supérieur au 2017 se rapprocherait du 2016.
Depuis 2015 et 2016, nous avons produit un nouveau vin “Hennebelle N° 1 cuvée H”, et cette année, nous le sortirons en 2018 (sélection des meilleures parcelles de Merlot, Cabernet et Petit Verdot).
 Actuellement nous proposons à la vente les millésimes allant de 2011 à 2016 puis cet été, les 2017.”

Vous allez aimer ce Haut-Médoc 2016, très parfumé, alliant une bonne base tannique à un velouté charmeur en bouche, un vin où élégance et puissance en bouche s’harmonisent très bien, où dominent la fraise des bois et le cuir, de belle garde. 
Le 2015 est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), tout en charme, de bouche riche et harmonieuse, où l’on retrouve ces nuances fruitées et épicés, idéal sur un jarret de veau aux petits oignons ou un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies, par exemple .
Le 2014 est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche. Joli 2013, de robe grenat, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche équilibrée, à déboucher, notamment, sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf farci aux pruneaux. 
Le 2012 est excellent, bien typé, charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des senteurs de mûre et de musc, d’excellente évolution, un très beau millésime. Le 2011, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et le fumé.

EYRAN PESSAC-LÉOGNAN EYRAN

EYRAN

(PESSAC-LÉOGNAN)
Stéphane et Charles Savigneux
20, avenue du Sable d’Expert
33650 Saint Médard d’Eyrans
Téléphone :05 56 77 54 37
Email : accueil@savigneux.com
Site : www.savigneux.com

Les premières traces du Château d’Eyran remontent à 1317. Reconstruit sur la côte graveleuse du Mont d’Eyran, il entre, en 1796, dans la famille de Seze qui le possède encore aujourd’hui. Le jeu des indivisions, la crise économique et l’occupation allemande forcent la famille à arracher les vignes au début du XXe siècle. Depuis 1980, la restauration du vignoble est assurée par Stéphane et Brigitte Savigneux rejoints en 2015 par leur fils Charles. Inscrit dans une démarche réfléchie de qualité environnementale, le vignoble est mené avec un cap : le respect du terroir, dans lequel s’enracinent ses vins rouges et blancs. La propriété est labellisée Haute Valeur Environnementale de niveau 3 (HVE3). Construit en 2017, son chai résolument moderne, composé de matériaux traditionnels, allie subtilement fonctionnalité et esthétisme offrant aux vins du Château d’Eyran un écrin d’exception.

“Nous avons récolté de très jolis raisins au Château Eyran, nous raconte Charles Savigneux. Ce 2018 fut une année un peu compliquée, mais nous avons su réagir en continuant notre manière habituelle de travail, ce qui nous a permis de faire de jolis rendements.
Pas de grêle, pas de problème particulier, nous avons pu vendanger au moment que l’on souhaitait. La saison 2018 a été un peu particulière, un printemps très humide mais heureusement suivi d’un bel été sec et d’une arrière-saison chaude, ce qui a permis d’obtenir une très belle accumulation de sucre dans les raisins et un degré d’alcool intéressant. Comme nous avons des terroirs frais, les taux habituels sont plus bas, en 2018, la moyenne est de 13°, ce qui est très raisonnable et indique que les raisins étaient très mûrs et gorgés de sucre. Nous avons vendangé une qualité très homogène sur l’ensemble des parcelles donc, nous avions toutes les raisons d’être très contents !
Mon père Stéphane Savigneux et moi, continuons nos efforts qualitatifs et les améliorations que nous pouvons apporter. Nous sommes une équipe de 8 personnes, je travaille avec mes deux parents sur nos 25 ha en Pessac-Léognan et 10 ha en Bordeaux. Notre terroir de Pessac-Léognan est à majorité de sols de graves profondes avec certaines zones argileuses ou calcaires. Le Bordeaux Château Bastian est situé, lui, sur des sols plus riches limoneux argileux et une partie plus graveleuse.
En 2019, nous développons l’œnotourisme avec Mathilde qui s’occupe de la communication, l’accueil et la vente à la propriété, elle informe les consommateurs de tout ce qui a trait à l’œnologie, à notre façon de travailler...
A la vente, Château Eyran Pessac-Léognan rouge 2015 et 2016, et Château Haut L’Artigue 2016 et 2017, un vin élevé en cuves pour privilégier le fruité, Château Eyran est plus un vin de garde ,je l’élève un an en barriques de 1/3 de bois neuf.”

Vous allez apprécier ce Pessac-Léognan rouge Château d’Eyran 2016, tout en arômes, un vin où la concentration se mêle à une distinction certaine en bouche, qui allie puissance et souplesse, ample, complet et très parfumé (prune, griotte, moka), de jolie garde. Beau  2015, de couleur intense, racé, aux tanins riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, il est tout en élégance et velouté, d'excellente garde également (50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot et 5% de Petit Verdot et un élevage de 12 mois en barrique de Chêne, médaille d’Or au Concours de Mâcon 2017).
Le Bordeaux Réserve Château Bastian 2016, est un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, parfait sur des brochettes d'agneau grillée ou un onglet à l'échalote.

Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

Château CERTAN de MAY de CERTAN

(POMEROL)
Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 41 53
Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre.
“Vendange 2018 : nous avons ramassé de très beaux raisins et cela après un printemps délicat qui aurait pu nous laisser présager autre chose, nous raconte Jean-Luc Barreau, nous avons fait une récolte tout à fait correcte, peut-être de quantité un peu moindre. Le vin est actuellement à l’élevage en barriques, il présente déjà une belle robe très sombre, on retrouve des arômes de fruits rouges, c’est un vin dense, suave, très moelleux avec des tanins fins. Je diminue l’impact de l’élevage en bois en diminuant le pourcentage de barriques neuves. Je ne souhaite pas que le bois masque les beaux arômes du vin. Je n’aime pas lorsque c’est trop boisé. En plus, on s’aperçoit qu’avec nos étés très chauds dans le Sud-Ouest, les tanins sont un peu brûlés, c’est un boisé naturel bien suffisant.
Le millésime 2017 sort sur le marché, nous venons de faire les assemblages, il est en cuves actuellement, nous le mettons en bouteilles début avril. Il est marqué par de délicieux arômes de fraise et de framboise. C’est un vin très délicat, beaucoup de chair en bouche, des tanins très soyeux, je suis vraiment très content du 2017 qui, pourtant au démarrage, fut un peu compliqué car nous avons eu 5 % du vignoble qui a gelé. Heureusement, avec la belle arrière-saison, nous avons fait une récolte normale.
Les travaux se poursuivent au Château Certan de May de Certan, j’ai un nouveau cuvier avec des cuves réfrigérées, j’ai d’ailleurs changé tout le matériel de réception, les deux chais à barriques sont terminés et la salle de dégustation aussi. Les travaux avec les petites entreprises locales s’achèveront début 2020. Ce qui fait que toute notre installation aura été rénovée en totalité. Nous nous adaptons au réchauffement climatique, ces cuves réfrigérées sont bien utiles, je peux descendre les températures des jus rapidement. En 2018, ce n’était pourtant pas la canicule, mais, toutefois, il y avait de grosses amplitudes entre le jour et la nuit. Nous commencions donc à vendanger tôt le matin, et, arrêtions dès 10 h car les températures commençaient à être élevées et il fallait préserver la récolte !“
En effet, voilà un formidable Pomerol 2016, remarquable, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, un vin qui commence à peine à se fondre, d’excellente garde. Superbe 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. “En 2014, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, structuré, qu’il faudra attendre.” Le 2013, est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. “C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n’était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !” Le 2012, se goûte particulièrement bien, d’un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011, est fin, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème. Splendide 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d’humus en finale, un vin d’un grand équilibre, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

Clos TRIMOULET

(SAINT-ÉMILION)
Guy, Alain et Joël Appollot
3, Trimoulet
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 71 96
Email : contact@clos-trimoulet.com
Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet
Site : www.clos-trimoulet.com

Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens de l’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité́, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. Le Domaine est certifié HVE niveau 3.
“Vendange 2018 : très bel été, belle arrière-saison ce qui nous a donné une très bonne maturité, 2018 est un très beau millésime qui est à l’élevage en barriques durant 12 à 14 mois, nous précise Alain Appollot. Les Cabernets étaient très jolis, les Merlots très soyeux, le vin est très concentré.
Millésime 2017 : nous avons récolté une petite quantité à cause du gel de printemps, mais ce qui a été vendangé était de très belle qualité cela donne un millésime assez classique.
Nous commercialisons nos 2016. C’est un excellent millésime, dense et savoureux. Les raisins étaient très mûrs. La très belle arrière-saison a eu une incidence majeure, les vins ont beaucoup de concentration, ils sont riches avec des tanins puissants mais pas dominants, c’est le côté soyeux qui domine, ce sont des vins très plaisants.
Château Chevalier Saint-Georges 2015 et 2016 sont de la même veine que Clos Trimoulet avec des durées d’élevages qui diffèrent un peu. L’élevage est un peu plus court pour Chevalier Saint-Georges, cela lui permet de conserver un caractère plus vineux, plus fruité.
Ces dernières années, nous avons eu une très jolie série de millésimes. Je remarque que c’est souvent la fin août qui fait la qualité du millésime. Nous avons maintenant beaucoup de soleil en septembre et jusqu’à début octobre, on peut ramasser de très jolis raisins à pleine maturité. Nous essayons toujours de faire de mieux en mieux d’une année sur l’autre, de nous adapter au millésime pour en ressortir le meilleur !”
Vous allez vous faire plaisir avec leur Saint-Émilion GC 2015, très parfumé (humus, griotte mûre), alliant couleur et matière, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, un vin d’excellente évolution. 
“Le 2015 est un millésime charnu, poursuit Alain Appollot, structuré, au bon potentiel de garde qu’il faudra laisser un peu vieillir pour vraiment l’apprécier. Il est très typé Saint-Émilion, c’est un très joli millésime avec de la finesse et de l’élégance. Arômes bien présents de fruits rouges et même de fruits noirs, très jolie couleur profonde.“
Le 2014, médaille d’Or, au nez délicat, mêlant puissance et finesse, de belle robe pourpre soutenu, aux nuances de violette et de truffe, d’une grande harmonie, séveux, généreux aux papilles. Le 2013, médaille d’Argent Bordeaux, se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale.
Le 2012, médaille d’Or Bordeaux, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, a des notes de fruits rouges et de réglisse, un vin bien charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2011, lui aussi médaille d’Or Bordeaux, est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), est très chaleureux. Superbe 2010 (médaille d'Argent), un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux Arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent.
Au sommet de son appellation également, leur Montagne-Saint-Émilion Château Chevalier Saint-Georges 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des Arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse. Le 2015, dégage un nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’épices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, très chaleureux. Le 2014, est de couleur cerise soutenu, aux Arômes puissants de fruits cuits et d’épices, d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2013, est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. Le 2012, est un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux Arômes fruités très flatteurs.

Château PANCHILLEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château PANCHILLE

Château PANCHILLE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Pascal Sirat

33500 Arveyres
Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
Email : info@chateaupanchille.com
Site : www.chateaupanchille.com

Ce propriétaire passionné n’a pas perdu son temps en réalisant de nombreux investissements dans son vignoble de 20 ha (86% de Merlot, 12% de Cabernet franc, 1% de Malbec, 1% de Petit Verdot pour les rouges, et 60% Sauvignon, 40% Sémillon pour les blancs) : mise aux normes du traitement des effluents viti et vinicole, achat de nouvelles cuves Inox de 90 hl, volumes plus petits qui permettent de vinifier séparément les parcelles et offrent plus de choix pour les assemblages, automatisation de la régulation de température, restructuration du vignoble d’une parcelle de 1 à 2 ha tous les 4 à 5 ans. Le Château Panchille est engagé dans la démarche du SME des vins de Bordeaux.
Remarquable Bordeaux Supérieur 2016, issu, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, qui a la couleur rouge soutenu, reflets pourpres, nez boisé, vanillé, notes de moka, fruits rouges mûrs, bonne concentration, tanins à la fois puissants et enrobés, la finale est longue et boisée.
Toujours ce beau Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2015, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, 6 mois en cuves et 12 mois en fûts de chêne, aux tanins présents, riche et intense en bouche, marqué par son Merlot, au parfum de cerise et de sous-bois.
Excellent Bordeaux blanc de Fernand, créé par Pascal pour son fils Fernand, vieilles vignes de Sémillon 50% et Sauvignon 50%, d’une finale longue aux agréables notes d’agrumes, de bouche vive. Comme le Bordeaux rosé (50% Sémillon, 50% Sauvignon), de robe rose pâle, à la fois sec et friand.
Et pour finir le Graves de Vayres rouge 2016, (90% Merlot, 10% Cabernet franc, au nez de fruits noirs macérés, aux connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, un vin dense, complexe, séducteur, de garde.

Château PONT LES MOINESBLAYE Château PONT LES MOINES

Château PONT LES MOINES

(BLAYE)
Delphine et Éric Barrat
Vignobles Gagné et Barrat - La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois.
Pour Éric Barrat, “les vendanges 2018 se sont très bien passées aussi bien sur les blancs que sur les rouges, nous avons commencé à vendanger les blancs le 27 août alors que sur les rouges nous avons démarré aux alentours du 20 septembre, de très belles vendanges ! Nous sommes en Bio donc nous avons dû être très vigilants pour lutter contre le mildiou afin de pouvoir obtenir les volumes que nous souhaitions tout en ayant une excellente qualité.
En vente cette année, nous sommes sur le millésime 2015 pour le Bordeaux, sur le Bordeaux Supérieur cuvée Louisa le 2014, pour notre Blaye Pont les Moines le 2015, rosé 2018 et Sauvignon blanc 2018.
Nous avons installé des nichoirs à chauve-souris, car elles peuvent nous débarrasser des vers de grappe.“
Vous allez aimer ce superbe Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2016 Bio, il est d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2015, pur Merlot, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, bien équilibré et généreux, tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de groseille au palais, de bouche ample et fondue. Excellent 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Tout en charme, le Bordeaux blanc 2018, aux nuances de fougère et de pomme au palais, est d’une jolie rondeur, suave et persistant. Voir le Bordeaux Supérieur Château Bran de Compostelle.

Château VIEUX RIVALLONSAINT-ÉMILION Château VIEUX RIVALLON

Château VIEUX RIVALLON

(SAINT-ÉMILION)
Alexandre Plocq - Scea Bouquey Rivallon
3, Le Rivallon
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 35 27
Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr
Site : www.chateau-vieux-rivallon.com

D'une superficie de 20 ha, le Château est situé sur la commune, au pied du coteau, à l'ouest de la cité médiévale, sur un sol tantôt silico-argileux, tantôt silico-calcaire.
Superbe Saint-Émilion GC Cuvée Charles 2015, il est gras et corsé, d'une grande finesse, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte cuite, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution.
Excellent Saint-Émilion GC 2015, 60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vieilles vignes âgées de 35 ans en moyenne, de jolie robe grenat intense, avec ce bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, est riche et rond, de bouche pleine.
Le 2014, aux connotations de prune macérée et d’épices, ample, charnu, est bien classique de ce joli millésime, et vous l’apprécierez dès aujourd’hui, notamment, avec un filet de bœuf et foie gras ou une pintade.

Château La MOULINEMOULIS Château La MOULINE

Château La MOULINE

(MOULIS)
Cédric Coubris - SAS Coubris JLC
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : cedric.coubris@chateaulamouline.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulamouline
Site : www.chateaulamouline.com

Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël Lasserre qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 ha 70 ares et 37 centiares. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine Lasserre, épouse de Jean Coubris en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis Coubris accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. A ce jour, Cédric Coubris, continue l’exploitation de 22 ha de vignes sur les 25 ha de superficie de la propriété, certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) depuis 2017.
“En suivant ma certification HVE, nous dit Cédric Coubris, j’ai commencé le biocontrôle, en 2018, qui est encore plus draconien en termes de restriction sur les produits à utiliser dans les vignes, par exemple, la Bouillie Bordelaise est interdite en biocontrôle. Le but de cela est de ne plus du tout avoir de résidus nocifs sur les raisins et ainsi d’avoir des raisins les plus sains possibles en utilisant des produits naturels. Le principe est de permettre à la vigne de se défendre d’elle-même face aux différentes attaques qu’elle peut subir pendant son cycle végétatif.”
Grande réussite pour ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2016, riche en couleur, corsé, complexe, harmonieux, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, de bouche opulente aux connotations épicées, un vin de belle charpente, de garde, bien sûr, comme le 2015, de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample, persistant, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois.
La cuvée L’Eminence de la Mouline 2016, une sélection des plus belles baies de la vendange et élevée dans 100% de barriques neuves, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de groseille, de couleur pourpre, de bouche dominée par les épices (cannelle) et les fruits rouges cuits, dense, tout en finesse et distinction. Le 2015 est de couleur pourpre intense, a des tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices…), un vin alliant puissance et finesse, gras et intensité, idéal sur un chapon rôti ou une terrine de faisan aux fruits secs.
Goûtez aussi le Listrac de la Mouline, constitué par l'ensemble d'une parcelle, il est tout en souplesse, tout en fruité, très séduisant comme le Charme la Mouline, avec ces connotations de fruits surmûris et d’épices, c’est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux.
Agréable Cheval la Mouline, une nouvelle marque du Château La Mouline qui met en avant l'emblème de la propriété, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre.
Quant au Domaine de Lagorce de la Mouline, il est dominé par le cassis mûr, la violette et l’humus, de bouche ample.

Château SAINTE-BARBEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château SAINTE-BARBE

Château SAINTE-BARBE

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Famille de Gaye
Route de Burck
33810 Ambès
Téléphone :05 56 77 49 57
Email : commercial@chateausaintebarbe.fr
Site : www.chateausaintebarbe.fr

Sainte Barbe est une propriété historique de Bordeaux située sur un terroir viticole au riche passé mais aujourd’hui plutôt oublié et pourtant si proche. La Chartreuse typique de Bordeaux du XVIII siècle est située sur les rives de la Garonne avec une vue magnifique sur la rivière. Elle est construite au-dessus des caves qui se trouvent au rez-de-chaussée où les barriques de vin étaient emmagasinées. Elles pouvaient être roulées à la main au bord de la rivière pour être chargées sur des navires à destination de l'Angleterre et de l'Europe du Nord. Une autre spécificité est l’utilisation d’un cuvier gravitaire de type médocain construit au XIXe. Le vignoble de Sainte Barbe couvre actuellement 30 ha d’argiles sur des sols alluviaux sur la rive droite de la Garonne. Les Merlot s’y plaisent beaucoup et représentent 85% de l’encépagement, accompagné de Petit Verdot, Cabernet sauvignon et franc.
Excellent Bordeaux Supérieur 2016, Merlot, Cabernet-sauvignon, Cabernet franc, Petit Verdot sur sols d’alluvions (argile, silice, gravier), de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Beau 2015, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, aux arômes de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus au palais.
Vous apprécierez tout autant le Bordeaux Merlot 2016, avec ces notes de mûre et de griotte, il est riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche ample.
Goûtez le 2015, de belle robe, de bonne base tannique, il est ample et corsé, avec ce nez subtil dominé par la fraise mûre, un vin qui mêle charme et richesse, charnu, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, en finale.

Château BOIS CARRÉMÉDOC Château BOIS CARRÉ

Château BOIS CARRÉ

(MÉDOC)
David Renouil
1, rue de Mazails
33340 Saint-Yzans-de-Médoc
Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
Email : vanessadavid33@hotmail.fr

Vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires.
Une réussite avec ce Médoc 2016, médaille d’Argent Concours Bordeaux 2018, corsé et savoureux, aux tanins amples, soyeux et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de bouche persistante, de belle garde. Le 2015, médaille d’Or au concours de Mâcon développe des arômes de fruits mûrs, classique de ce millésime, le vin est corsé, aux tanins denses et bien équilibrés, à la bouche parfumée (prune, épices). Le 2014, alliant rondeur et charpente, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale, à ouvrir sur une côte de bœuf flambée ou une épaule d'agneau braisée. Le 2013 est de bouche intense et dominé par la mûre, alliant souplesse et intensité aromatique. Beau 2012, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche parfumée (fraise des bois), riche et fondue, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, charnu comme il se doit, de jolie garde mais que l’on peut déjà apprécier avec une selle d'agneau en persillé de truffe ou un ragoût de bœuf.

Château de VALOISPOMEROL Château de VALOIS

Château de VALOIS

(POMEROL)
Vignobles Leydet
Rouilledinat
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 19 77
Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

Vignoble de 8,22 ha (âge des vignes 35 ans, 77% Merlot, 19% Cabernet franc, 3% Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec). En Bio depuis 2015.
Belle réussite avec ce beau Pomerol 2016, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, qui poursuit son évolution. Le 2015, parfumé, persistant, qui mêle finesse et richesse aromatique, au nez de pruneau, de cannelle et d’humus, de bouche veloutée, d’excellente évolution. Le 2014, est de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), très bien équilibré, gras, aux tanins mûrs, riche en couleur comme en matière, aux nuances de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, un vin tout en bouche, que l’on peut apprécier, notamment, sur une poularde truffée aux légumes ou un rosbif en croûte.
Son Saint-Émilion Grand Cru Château Leydet Valentin 2016, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de myrtille et d’épices, est d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2015, dominé par les fruits rouges surmûris et les sous-bois, est un vin au nez intense, de bouche savoureuse, d’une belle robe pourpre, aux nuances de fruits (mûre, prune) et d’humus au palais. Excellent 2014, corsé, au nez subtil marqué par des nuances persistantes de cassis et d’épices, aux tanins très élégants mais bien fermes, concentré mais tout en rondeur, qui se goûte très bien actuellement. 

Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

Château du GRAND BOS

(GRAVES)
André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone :05 56 67 39 20
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr
Site : www.vin-grand-bos.com

Classé Premier Grand Vin. André Vincent, tout en restant actif à ses côtés, a transmis à sa fille, Marie Vincent-Rochet, la responsabilité de la Scea du Château du Grand Bos dont elle est gérante et la propriété du Gfa de Gravesaltes, détenteur du foncier.

“Pour Marie Vincent-Rochet, “nous avons eu une très belle vendange en 2018, un peu moins de quantité mais une très belle qualité.
Les vins à la vente en 2019 : nous avons toujours des millésimes anciens pour les amateurs. Le 2016 est extraordinaire, un joli vin bien équilibré, nous le laissons encore vieillir. Le 2015 plait beaucoup, il est charmeur. Nous élevons nos vins 12 mois en barriques dont 1/3 de barriques neuves surtout pour le Château du Grand Bos.
Le Blanc 2017 Vieille France est un vin très agréable, mon père l’a trouvé délicieux, c’est un vin frais, floral, sur le Sémillon. Le Château du Grand Bos Graves Blanc 2017 est encore un peu sur le bois grâce à son élevage en fûts de chêne durant 6 mois pour le Sémillon, le Sauvignon, lui, est élevé en cuves Inox. Nous perpétuons un vrai savoir faire au Château du Grand Bos.
Ma fille Lou s’investit de plus en plus sur le domaine, elle continue son parcours de formation et, en ce moment, termine le Duad.”

On est bien au sommet avec ce superbe Graves rouge 2016, très parfumé au nez (griotte, fumé), il est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins fermes mais tout aussi veloutés. Tout aussi séduisant, le 2015, de robe soutenue, nez expressif au fruité intense, bouche ronde aux tanins particulièrement souples et d’une ampleur séduisante. Du volume et de la matière fruité, un vin déjà agréable dans sa jeunesse mais d’un bon potentiel de garde. Le 2014, aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, de très bonne garde. Le 2013, corsé mais tout en rondeur, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vin très bien équilibré. Beau 2012, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante.
Remarquable 2011, typé, avec des tanins souples et très équilibrés, charnu, dominé par la fraise des bois mûre et l’humus. Le 2010, de couleur intense, dont le bouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique, de garde. Le 2009, est vraiment exceptionnel, charnu, charpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et bien persistants, qui poursuit son évolution. Très classique, le 2008, de belle robe pourpre, gras et coloré, est intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins présents, de garde. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu comme il le faut.
On excite aussi ses papilles avec le Grand Bos Blanc 2016, gras et subtil, riche au nez comme en bouche, dense, vraiment très réussi, où s'entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, tout en finale.
Quant au 2015, de robe jaune-vert pâle, mêlant une bonne rondeur et un bouquet très aromatique, aux notes de lis et de citron, c’est un vin suave, qui dégage des nuances délicates de pêche et de noix en bouche, d’une belle ampleur.

Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

Château BRONDELLE

(GRAVES)
Jean-Noël Belloc

33210 Langon
Téléphone :05 56 62 38 14
Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr
Site : www.chateaubrondelle.com

“La vendange 2018 représente une belle récolte en qualité mais pas trop en quantité, nous précise Jean-Noël Belloc, les 4 mois de soleil ont rétabli le vignoble après les problèmes du printemps. Nous sommes contents de ce que nous avons ramassé, de jolis raisins qui donnent des vins avec beaucoup de couleur, des tanins bien mûrs. En janvier, nous avons mis les vins à l’élevage en barriques, ils vont y rester 12 mois.
Nous avons plus travaillé nos 2017 sur le fruit, c ‘est l’année de la gelée, donc nous avons vinifié tout en douceur, sans chercher une extraction trop importante. C’est un vin très agréable aux délicieux arômes de fruits, un vin plus accessible.
Nos Brondelle Graves Blancs 2018 sont très aromatiques avec surtout beaucoup de gras, c’est vraiment leur particularité. Nous proposons aussi nos grands Graves Blancs, nous avons encore des 2016 fabuleux.
Le Château Andrea 2018 blanc présente du gras et des arômes de fruits à chair blanche. Brondelle rouge 2018 a de savoureux arômes de fruits noirs, un vin avec de la structure. Nous commercialiserons nos vins Blancs 2018 à partir du moins de mai.
Côté aménagement, nous complétons le cuvier du Château d’Alix par une cuverie béton.”

Ce vigneron chaleureux élève ce très beau Graves rouge Château Andréa 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise cuite et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, un vin généreux et persistant. Excellent Graves Classic rouge 2016, Merlot et Cabernet-Sauvignon, un millésime typique bordelais avec de la fraicheur aromatique, de la maturité et de bons tanins.
Quant à son Sauternes 2016, il est riche et distingué à la fois, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse où l’on retrouve l’abricot confit et le pain brioché.
Il y a encore ce très joli Bordeaux Supérieur Château Bras d’Argent 2016, tout en bouche, avec des notes de fruits noirs et d’épices, il très bien élevé. Beau Pessac-Léognan rouge Château d’Alix 2016, c’est un vin plutôt sur l’élégance, dû à des extractions très douces, finement parfumé, tout en souplesse.

Château FILHOTSAUTERNES Château FILHOT

Château FILHOT

(SAUTERNES)
Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 61 09
Email : filhot@filhot.com
Site : www.filhot.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La création du vignoble actuel remonte aux années 1630 à 1650. Le Château, lui-même, fut créé en 1709 par Romain de Filhot, conseiller au parlement de Bordeaux, dont la famille possédait déjà, à Sauternes la maison noble de Verdoulet. Il avait imposé, à l'époque, l’usage de l’appellation Sauternes à la place de l’ancienne appellation “vin de Langon” pour les Vins liquoreux de cette région. Après la révolution, les Lur-Saluces, héritiers des Filhot par Joséphine de Filhot, gèrent le domaine. En 1840, Romain-Bertrand de Lur-Saluces (1810-1876) réunit les domaines du Château Filhot et de Pineau du Rey. En 1845, il reconstruit le Château dans un style néoclassique suivant les plans de l'architecte Poitevin et l'entoure d'un superbe parc à l'anglaise du renommé jardinier-paysagiste Louis-Ferdinand Fischer. Le Château fut noté deuxième cru dans le classement proposé en 1855 à Napoléon III par les courtiers et la chambre de commerce de Bordeaux. Classé sous son nom en 1855, le Château est ensuite diffusé mondialement, jusqu’à la fin du XIXe siècle, sous le nom de Château Sauternes. Le domaine reprend le nom de Château Filhot en 1901.
En 1935, la Comtesse Durieu de Lacarelle, née Lur-Saluces, rachète à son frère le vignoble. Son fils, Louis Durieu de Lacarelle reconstitua et développa le vignoble jusqu'aux années 1970. L’une des filles de la Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur-Saluces épousa le Comte Pierre de Vaucelles, ambassadeur de France.
Leur fils aîné, le Comte Henri de Vaucelles, gèra le domaine dès 1974.
Son fils Gabriel, qui participe à la gestion depuis 1996, est donc désormais aux commandes. Les 62 ha de vignes sont plantés à 60% en Sémillon, 36% en Sauvignon et 4% en Muscadelle. Les côteaux sont orientés au sud ou au sud-ouest et sont constitués de graves, argile et sable sur plateau calcaire. Bordé par le massif forestier des Landes et traversé par une petite rivière locale, le Ciron, le domaine bénéficie de conditions micro-climatiques idéales au développement du Botrytis Cinerea.
“En 2018, il y a eu de la grêle sur Sauternes, nous raconte Gabriel de Vaucelles, nous avons été moins touchés que beaucoup d’autres, mais nous avons quand même fait une petite vendange. L’acidité dans les Vins est plus faible, c’est dû à un automne chaud et sec. Ce sera un vin plus accessible dans le style du 1995.
Nous vendons le 2016 et le 2017 sera mis en bouteilles en juillet. Le 2015 a beaucoup de succès, il est dans la lignée du 2009, c’est celui que nous faisons déguster sur les salons et il a beaucoup de succès. Le 2016 est un millésime assez similaire mais, il est encore jeune, il affiche une bonne structure liquoreuse tout comme le 2015 qui est un très bon millésime.
Nous accueillons toujours beaucoup de manifestations sportives dont la Raisin d’Or au mois de novembre, et culturelles, concerts EMA en juin, elles se déroulent dans le parc du Château Filhot qui est un lieu d’accueil durant l’été et l’automne.”
Vous allez exciter vos papilles avec ce très grand Sauternes 2016, parfumé, tout en distinction, avec des arômes de grillé et de poire, ample et gras, un vin d’une finale intense, à prévoir sur des brochettes de foie gras ou un vacherin, notamment. Beau 2015, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, un vin très raffiné, séducteur par son ampleur d’arômes au palais, de très belle évolution, parfait, par exemple, sur un faisan à la crème ou un Bleu de Bresse. Le 2014, est fidèle à lui-même, tout en délicatesse et distinction, fin et savoureux, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pêche cuite et de pain grillé, que l’on retrouve au palais. 
Le 2013, de belle couleur aux reflets Or, est très harmonieux, mature mais toujours très fin, aux arômes de fruits blancs, développant des nuances de miel, de pain d’épices, de rose et de citron confit, d’une grande persistance. Le 2012, très bien maîtrisé dans ce millésime délicat (où la réussite n’est pas de mise partout), suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent, dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits. Formidable 2011, qui a reçu une médaille d’Or à l’International Wine Challenge, il est gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité, que je vous conseille aussi bien sur des ris de veau aux morilles qu’avec un homard au jus d'orange et safran.
Présenté dans une jolie petite bouteille élancée et moderne, il y a également ce Sauternes Zest 2016, bien marqué par le Sauvignon, particulièrement séduisant, vivace, fin, une belle idée pour séduire un public jeune.
On peut visiter le parc de cette belle demeure à l’italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le Château organise de nombreuses manifestations durant l’année qui méritent une visite. Des rassemblements sportifs profitent aussi du cadre exceptionnel du vaste parc du Château Filhot : la Raisin d'Or le week-end du 11 novembre.

Château FONROQUESAINT-ÉMILION Château FONROQUE

Château FONROQUE

(SAINT-ÉMILION)
Direction : Alain Moueix

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 60 02
Email : info@chateaufonroque.com
Site : www.chateaufonroque.com

La famille Moueix a vendu, en 2017, suite à des nécessités successorales, le Château Fonroque à la famille Guillard, assureurs basés à Nantes. Pour autant, Alain Moueix et son équipe restent en charge du Château Fonroque avec la mission de poursuivre le travail entrepris. Le Château Fonroque est certifié en Agriculture Biologique et c'est l’une des figures d’avant-garde de la Biodynamie à Bordeaux. Alain Moueix est à l’origine du renouveau qualitatif de cette propriété depuis 2001. Ses méthodes reposent sur l’observation et le travail minutieux d’un terroir vivant et permettent au domaine de livrer des vins dont la réputation ne cesse de grandir depuis une quinzaine d’années. Parmi les divers travaux de rénovation visant à accompagner le développement significatif du cru, la construction d’un nouveau cuvier est d'ores et déjà à l’étude.
Selon Alain Moueix , “2018 n’a pas été une année facile au niveau viticole puisque nous avons eu un printemps humide et une pression mildiou inconnue jusqu’alors, il a fallu batailler… Nous sommes en Bio au Château Fonroque depuis 2002 et cela a été l’année la plus compliquée que j’ai connue. Nous avons fait de petits rendements de 30 hl/ha, et un peu moins même au Château Mazeyres où les sols plus légers ont souffert de la sécheresse de l’été. La vigne a subi un stress et les baies étaient toutes petites. Nous avons toutefois obtenu des vins concentrés, riches et c’est finalement un très beau millésime. Les vins sont à la fois puissants tout en étant abordables avec des tanins pas trop secs, ni amers, mais qui offrent beaucoup de douceur. Nous évoluons vers des élevages avec de moins en moins de bois pour mettre le fruit en valeur. Nous mettons la moitié en barriques ou dans des petites cuves ovoïdes et le reste en foudres. Nous voulons que le bois soit fondu dès la mise en bouteilles.
Le 2016 est, pour moi, à ce jour, le plus grand millésime que j’ai eu la chance de travailler. C’est un millésime qui d’ailleurs a eu une climatologie un peu comparable à celle de 2018. C’est un vin très riche, beaucoup de douceur, de raffinement, d’élégance. Présence d’un très bel équilibre contrairement au 2015, qui lui, est un millésime plus solaire, un peu atypique. Le 2016 est vraiment un grand millésime classique de Bordeaux. Le bel été indien nous a permis de récolter à pleine maturité, nous n’avons pas d’arômes de trop cuit, le vin présente une belle fraîcheur aromatique typique de Bordeaux. Des vins avec de la complexité, de la profondeur, je compare volontiers le 2016 au 2010 et le 2018 devrait s’en rapprocher.
Le 2017 est le millésime du gel, nous avons été impacté plus à Mazeyres qu’à Fonroque. Nous avons beaucoup travaillé à la vigne pour trier les raisins, nous avions marqué tous les pieds gelés et avons vendangé par lots séparés, un vrai travail de Romains ! Cela nous a permis de faire des premiers vins avec les raisins issus des vignes non gelées. Le deuxième vin est plus court en bouche, plus fluide, plus léger.
En biodynamie, nous avons des outils assez efficaces, la vigne a plus de ressource, on s’est aperçu qu’elle est moins sensible à toutes sortes d’agression comme le stress hydrique, par exemple.
A Fonroque, nous allons construire un nouveau cuvier qui sera opérationnel en 2020, nous l’équiperons de petites cuves pour vraiment séparer chaque morceau de parcelle, les extractions se font plus facilement dans de petits contenants car il y a moins de pression sur le marc. Les volumes sont plus faibles.
A Mazeyres, nous avons beaucoup développé l’élevage en petites cuves en forme d’œuf de 7 hl, cela aide à conserver la fraicheur des vins et à mettre le fruit en valeur. Depuis 2014, on constate que les vins de Mazeyres ont beaucoup plus de fraîcheur, de verticalité, de tonicité. Nous allons augmenter notre proportion de Petit Verdot en doublant la quantité. Le deuxième vin va en bénéficier !”
Remarquable Saint-Émilion GCC 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup d'ampleur. Dans la lignée, le 2015, de robe grenat brillante, au nez complexe avec des arômes de fruits rouges (cerise), en bouche, une attaque franche avec un bel équilibre entre l'acidité et le boisé, on retrouve bien les fruits rouges du bouquet.

Château de La GRENIERELUSSAC-SAINT-ÉMILION Château de La GRENIERE

Château de La GRENIERE

(LUSSAC-SAINT-ÉMILION)
Jean-Pierre Dubreuil
14, lieu-dit de la Grenière
33570 Lussac
Téléphone :05 57 24 16 87
Email : earl.dubreuil@wanadoo.fr
Site : www.chateaudelagreniere.fr

L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle.
Voilà un remarquable Lussac-Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2015, Merlot 75%, Cabernet-Sauvignon 20%, Cabernet franc 5%, une cuvée élevée en fûts de chêne, de robe bubis sombre, de bouche riche, aux senteurs de mûre et d’humus, aux tanins mûrs, un vin gras, ample et distingué, de bouche flatteuse, où l’on retrouve le fumé et la cannelle en finale. 
Le 2014 a une robe pourpre, un vin volumineux, au nez subtil avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique de ce très joli millésime, tout en bouche, idéal avec une poularde truffée aux légumes ou un rosbif en croûte. Le 2012, de couleur soutenue, un vin très équilibré, très parfumé (griotte, violette, mûre), au nez complexe, mêle rondeur et charpente, de bonne garde. Savoureux 2011, avec des notes de mûre et de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux, tout en arômes et finesse en finale. Le Château de la Grenière 2015 est fidèle à lui-même, de bouche ronde et corsée.
Le Lussac Esthète de la Grenière 2014, dont la vinification est réalisée dans des fûts de 500l, puis élevage de 18 mois, dont 15 en barriques neuves, un vin dense, de couleur foncée, avec des notes de moka et de réglisse, puis, en bouche, des connotations de fruits noirs macérés, des tanins denses, et le Lussac Château Haut la Grenière 2014, savoureux, corsé, de bouche ronde, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs, avec des tanins fins et structurés. Goûtez encore le rosé Parenthèse de la Grenière, Merlot 50%, Cabernet franc 50%, pressurage direct, fermentation à basse température, de bouche franche et friande.

Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

Château de MAUVES

(GRAVES)
Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 05
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
Site : www.chateaudemauves.fr

Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation.

“Nous ne sortirons pas le 2017 il n’y aura ni rouge ni blanc pour cause de gel et de grêle, nous explique Michel Bouche.
Nous proposons le rouge 2016 qui est un millésime très fruité, puissant, une superbe année qualitative et quantitative, les conditions météo étaient parfaites, ce qui donne un vin assez structuré, de belle garde. Le blanc 2016 est un joli vin sur le fruit avec des arômes savoureux de fruit de la passion, d’une bonne fraîcheur.

J’ai terminé mon stage AREA (Agriculture Responsable en Nouvelle Aquitaine), nous allons passer prochainement en HVE, le niveau juste en-dessous du bio. Nous avons mécanisé, nous travaillons les sols différemment, utilisons des engrais verts. Cela demande plus d’attention, plus de travail soit 1/3 d’implication en plus, car tout se fait à la main, avec les traitements pratiquement en bio, nous avons des contraintes, un suivi, c’est un grand pas en avant pour le Château de Mauves !
Notre vendange 2018 est exceptionnelle, je suis très satisfait, nous avons récolté une plus petite quantité à cause de la sécheresse. Le vin est à l’élevage et se présente très bien.“
Remarquable Graves rouge 2016, développant des notes de griotte mûre, un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit, de belle évolution. Le 2015, bien corsé, ample en bouche, dégage des nuances de cassis et de poivre, il a des tanins fondus mais présents à la fois.  Le Graves blanc 2016, est toujours très marqué par son Sémillon (100%), où l’on trouve un bel équilibre, fruité et floral. Un millésime assez exceptionnel, de la puissance mais, néanmoins, une attaque très fraîche, notes de genêt, de fruits de la passion, perlée ce qui fait la vivacité du vin, parfait, notamment, sur des accras de morue ou des noix de Saint-Jacques à la crème. Le 2015, finement bouqueté avec des notes de noisette, est souple, frais, délicat en bouche, sec et suave à la fois. Goûtez aussi le Graves rouge cuvée Prestige Château Bédat 2015, avec ces nuances de fruits noirs compotés, un vin aux tanins soyeux et riches, charnu, qui mêle puissance et velouté, de garde. Il y a ce séduisant rosé Perle d’Anna, nom de la petite fille de Michel Bouche, 7e génération, majoritaire en Cabernet-Sauvignon (70%, le reste en Merlot), de bouche fruitée, d’un très bel équilibre, aux notes de fraise et de rose.

   
Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

 
     
TWITTER DUSSERT


 
La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Le Guide de la Diététique
Cuisinez sans Sel
Le Guide des produits du Terroir
Coups de coeur ...
Dégustations
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Talents
Chefs à table
 

 
 
NOS 120 SITES THEMATIQUES

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Bordeaux a du Talent
Bordeaux Attitude (.com)
Bordeaux Attitude (.fr)
Bourgogne Attitude (.com)
Bourgogne Attitude (.fr)
Champagne Attitude (.com)
Champagne Attitude (.fr)
Chateau Vin (.com)
Classement Bordeaux (.com)
Classement Bordeaux (.fr)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des vins d'Alsace (.com)
Guide des vins d'Alsace (.fr)
Guide des vins de Bordeaux (.com)
Guide des vins de Bordeaux (.fr)
  Guide des vins de Bourgogne (.com)
Guide des vins de Bourgogne (.fr)
Guide des vins de Champagne (.com)
Guide des vins de Champagne (.fr)
Guide des Vins de France (.com)
Guide des vins de Loire (.com)
Guide des vins de Loire (.fr)
Guide des vins du Beaujolais (.com)
Guide des vins du Languedoc (.com)
Guide des vins du Languedoc (.fr)
Guide des vins du Rh ne (.com)
Guide des vins du Rh ne (.fr)
Guide des vins du Sud-Ouest (.com)
Guide des vins du Sud-Ouest (.fr)
Guide du Champagne (.com)
Guide du Champagne (.fr)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Languedoc (.com)
Guide Languedoc (.fr)
Guide Loire (.com)
Guide Loire (.fr)
Guide Provence (.fr)
Guide Rhone (.com)
Guide Rhone (.fr)
La France a du talent (.com)
La France a du talent (.fr)
Le Vin en Direct (.fr)
Le Magazine du Vin (.com)
Le Magazine du Vin (.fr)

  Les News du Vin (.com)
Les News du Vin (.fr)
Les Vins de Terroir (.com)
Les Vins de Terroir (.fr)
Mill simes (.info)
Mill simes Worlwide
Mundovino (.fr)
Palmar s des Vins (.com)
Palmar s des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroir de Vins (.com)
Terroir de Vins (.fr)
Terroir Vins (.com)
Terroir Vins (.fr)
Terroirs de Bordeaux (.com)
Terroirs de Bordeaux (.fr)
Terroirs de Champagne (.com)
Terroirs de Champagne (.fr)
Terroirs de Loire (.com)
Terroirs de Loire (.fr)
Terroirs Languedoc (.com)
Terroirs Languedoc (.fr)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
  Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Top Vins de France (.com)
Top Vins de France (.fr)
Vignobles de Bordeaux (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rh ne (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vins Terroir (.com)
Vins Terroir (.fr)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Vintage Worldwide (.fr)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)
Webvins (.fr)
 



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé , sachez apprécier avec modération.
Millésimes Société des Millésimes. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr