Rechercher par appellation :
 
 
Entrez le nom d'un château, d'une appellation, d'un vin ou d'un pays :
A L'HONNEUR
   
Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

BORDEAUX : LA SELECTION


Château JOUVENTEGRAVES Château JOUVENTE

Château JOUVENTE

(GRAVES)
D. Gutmann & Fils
93, le Bourg
33720 Illats
Téléphone :05 56 62 49 69 et 06 72 31 45 81
Email : chateaujouvente@wanadoo.fr
Site : www.chateau-jouvente.fr

Amoureux du vin, David le père et Benjamin le fils étaient désireux de bâtir une entreprise familiale fondée sur la terre, la vie et la transmission. Leur rêve est devenu réalité avec Château Jouvente qui a été un coup de cœur pour toute la famille.
Selon le père et le fils, Château Jouvente est "un joyau bordelais qui ne demande qu'à être découvert et apprécié. Nos vins sont typiques de l’AOC Graves, mais surtout reconnaissables par leur élégance, leur équilibre et leur fruité.” “Emblématiques de leur appellation, les vins de Château Jouvente ont été largement récompensés ces dernières années par le Trophée d'appellation des Grands Crus de Graves.
Côté cultural, la vigne est travaillée en lutte raisonnée et en bio-contrôle, ce qui permet aux pieds de vigne de renforcer leur propre résistance face aux attaques de maladie et de se développer sur un sol riche en micro-organisme. Les rouges sont composés de Merlot, de Cabernet-Sauvignon et de Petit-Verdot. Le blanc est issu du Sauvignon et du Sémillon et est un produit confidentiel (produit qu'à 8.000 bouteilles). Cette charmante propriété de 8,7 ha est située au centre du village d’Illats, à 25 km au sud de Bordeaux. En vous y rendant, vous êtes certains de profiter d'une visite personnalisée et riche en enseignement. L'équipe de Jouvente vous fera découvrir, autour d'une demeure du XVIIIe siècle, le vignoble, son mode de culture en bio-contrôle, son chai à barrique et sa cave souterraine rare. La visite se conclura par une dégustation d'au moins cinq vins. Une adresse à ne pas manquer pour le plaisir des yeux et du palais.
Vous allez adorer ce Graves rouge 2016, issu des Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, élevé en fûts, aux notes de fruits mûrs, de belle robe intense, avec de l’étoffe et de l’élégance, c’est un cru qui allie concentration et finesse, bien typé. Beau 2015, de couleur soutenue, au nez de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, tout en bouche. Le 2014, récompensé au Trophée des Graves, est long en bouche, au nez légèrement poivré, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d’épices. Quant au 2012, médaille d’Or à Lyon, au bouquet de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, il développe des tanins enrobés. Le 2011, a des nuances de violette, des tanins souples, des senteurs de fruits rouges surmûris. Le prouve ce 2008, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, a des tanins soyeux.
Le Graves rouge La Source de Jouvente 2015, élevé en cuves Inox, plus rond, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, se débouche sur un poulet rôti au safran. En 2016 la Source de Jouvente change de nom pour La Fontaine de Jouvente. Le Graves rouge La Fontaine de Jouvente 2016, de robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, est souple et volumineux en bouche. Le Graves blanc 2017, au nez fleuri, suave mais délicat, d’une très belle persistance aromatique en bouche. Séduisant Vin de France rosé la Fontaine de Jouvente, Merlot (75%), Cabernet-Sauvignon (25%), vif et floral, qui sent bon la framboise.

Château SOCIANDO MALLETHAUT-MÉDOC Château SOCIANDO MALLET

Château SOCIANDO MALLET

(HAUT-MÉDOC)
Scea Jean Gautreau
Route de Mapon
33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone :05 56 73 38 80
Email : info@sociandomallet.com
Site : www.sociandomallet.com

A la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, incontestablement. A l'aube de ses 90 ans, Jean Gautreau transmet le flambeau à sa fille unique, Sylvie. Elle a appris au fil des ans à observer ses vignes, les voir grandir, arriver à maturité toujours aux côtés de son père. Elle goûte ses raisins, participe aux différentes dégustations techniques et aux assemblages avec son équipe, et n'oublie surtout pas d'insuffler cela à son fils Arthur. Le Château Sociando-Mallet et son Second Vin, la Demoiselle de Sociando-Mallet représentent 83 ha de vignes.
On apprécie depuis toujours ce vin, “créé” par Jean Gautreau, qui a su lui donner un style propre grâce à un élevage en barriques savamment maîtrisé (et à un terroir). C’est en tout cas un cru où le charme prédomine et qui devrait faire pâlir de jalousie pas mal de Vins “classés” (en 1855...) dans les dégustations “à l’aveugle”...

En effet, on est vite sous le charme de ce superbe Haut-Médoc Château Sociando-Mallet 2016, terroir de graves et d’argile sur sous-sol argilo-calcaire, 55 % Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, âge moyen des vignes de 35 ans, certainement l’une des plus belles réussites de la propriété, volumineux, un vin qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et de sous-bois, charnu, aux tanins soyeux mais présents, de très belle évolution. Le 2015, beau vin de robe pourpre, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, est très représentatif des belles réussites de ce grand millésime classique bordelais, de garde. Le 2014 se goûte parfaitement, classique de ce grand millésime savoureux du bordelais, où dominent la mûre, l’humus et le cassis, très riche au nez comme en bouche, avec des nuances de poivre et de prune cuite en finale.
Plus souple mais de belle matière, le Haut-Médoc La Demoiselle de Sociando-Mallet 2016 est bien classique, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins veloutés, un vin gourmand, déjà flatteur mais avec un joli potentiel d’évolution, comme le 2015, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances en bouche où l’on retrouve la framboise, la violette et le poivre. Le 2013 est excellent actuellement.

Vignobles GONFRIER Vignobles GONFRIER

Vignobles GONFRIER


Eric et Philippe Gonfrier
Chemin de la Mairie - BP 7
33550 Lestiac-sur-Garonne
Téléphone :05 56 72 14 38
Email : contact@vignobles-gonfrier.fr
Site : www.vignobles-gonfrier.fr

En 1962, Paul Gonfrier s’installe avec son épouse à Lestiac-sur-Garonne, en Gironde, après avoir quitté son Algérie natale, avec comme seul bagage son énergie et la passion de la terre. Il achète le Château de Marsan, à l’époque en ruines, mais entouré de terroirs prometteurs. “Lorsque notre père Paul et notre mère Marie-José quittèrent les rives sud de la Méditerranée, sur lesquelles notre famille cultivait la vigne depuis quatre générations, pour s'installer sur un autre rivage, la côte océane, berceau du vignoble bordelais, ils n'étaient armés que de leur courage et de leur foi dans les valeurs humaines.” Aujourd’hui, les Vignobles Gonfrier vinifient plus de 1000 ha, et tout continue à être mis en œuvre pour favoriser la qualité du produit. Très sensibles au respect du terroir, les deux fils, Éric et Philippe, considèrent que la technique est au service de la qualité du vin et de la satisfaction des clients. Rachat du Château Langoiran, et l’arrivée de la jeune génération, avec Audrey, Paul et Guillaume, Thibault étant déjà présent depuis une dizaine d’années.
“Vendange 2018 : après les péripéties que tout le monde a vécu avec le mildiou, les épisodes pluvieux du printemps, finalement et heureusement, le beau temps est arrivé, nous raconte Eric Gonfrier. L’été sec et chaud a permis à la vigne de bien terminer son cycle végétatif et nous avons obtenu une récolte tout à fait honorable.
Nous avons eu même la grande surprise d’avoir des vins très riches, très colorés, des taux d’alcool de 14°, des vins très gras, très pleins avec un fruité étonnant, nous sommes très contents de la qualité des vins rouges. Pour les blancs secs, nous avons commencé avec des Sauvignons très intéressants qui ont bien évolués, développant de beaux arômes, les blancs 2018 sont très frais et très purs.
A la vente en 2019, nous avons les blancs secs 2017. Nous faisons des fermentations et élevages en barriques, cela leur apporte du gras. Nous mettrons les 2018 en bouteilles, seulement au mois de juin, après huit mois d’élevage. Les rosés 2018 sont mis en bouteilles ainsi que le Clairet, ils sont issus de pressurage direct. Nous sélectionnons des parcelles et récoltons suffisamment tôt pour obtenir ces jolis rosés très clairs et très sains.
Nos rouges 2017 sont actuellement en sortie de barriques, les assemblages définitifs par cuvée sont terminés, nous allons les mettre en bouteilles durant le mois de mai. Ces rouges 2017 sont des vins fins, sur le fruit, avec des tanins soyeux, à déguster assez rapidement.
Nous commercialisons actuellement les 2016. Après le très grand millésime 2015, le 2016 justifie son rang d’ex-æquo, c’est un millésime qui demande un peu plus de conservation au chai car il a une puissance tannique assez marquée. Bel équilibre, bonne acidité, anthocyanes importants, arômes très puissants de fruits qui demandent à s’équilibrer avec le bois, d’ici 6-7 ans, ils seront encore plus succulents, ils en ont le potentiel. Nous buvons actuellement les 2012 qui sont excellents. Quant au 2015, c’est vraiment un millésime “haut de gamme”, les rouges s’affinent car ils étaient très puissants, ils sont typiques des vins de Côtes de Bordeaux. Pour les comparer, le 2016 est plus puissant et le 2015 plus fin.
Nous avons fait dernièrement l’acquisition du Château Langoiran, 20 hectares de vignes, et avons vinifié le 2018, le résultat est bluffant, le vin est magnifique. Nous avons fait du parcellaire et deux sélections en nivelant par le haut. Le vin est très puissant et mérite un élevage en barriques de 14 mois. Nous construisons un nouveau chai pour vinifier dans de bonnes conditions avec un parfait contrôle des températures. Mes enfants, neveux et nièces, viennent nous rejoindre sur les propriétés, un renouveau de jeunesse qui va mettre sa “patte” sur le millésime.”
Superbe Cadillac Côtes de Bordeaux Château Marsan 2016, 70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon sur coteaux argilo-graveleux, il est tout en bouche, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes de cannelle, il est très réussi, structuré, allie distinction et ampleur. Le Bordeaux blanc 2017, 50% Sauvignon, 45% Sémillon et 5% Muscadelle, vignes 20 ans, est un vin d’une jolie complexité, avec des nuances citronnées, tout en bouche. Le Bordeaux rosé, 50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon, est charmeur avec des senteurs de fleurs, de bouche délicate et vive, de jolie teinte pâle.
Excellent Bordeaux Clairet 2018, 50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon, également, de belle teinte lumineuse, souple et friand à la fois, au nez expressif et complexe. On retrouve aussi le Château Lestiac Cadillac Côtes de Bordeaux 2016, il est très équilibré, au nez de cerise, d'épices et d’humus, riche en couleur comme en matière, de charpente très élégante. Le Cadillac Côtes de Bordeaux Château Tanesse 2016, il est parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente. Agréable Bordeaux Supérieur Château Laurétan 2015 Bio, avec ces notes de mûre, c’est un vin aux tanins souples, tout en fruits, mêle rondeur et structure en bouche. Le Bordeaux rouge Comte Delourmel 2016, avec des notes de mûre et de poivre, de bouche à la fois puissante et ronde, il est d’une belle couleur rubis prononcé. Il y a aussi ce Bordeaux rouge Croix de Marsan 2016, 70% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale.

Château BELLEVUE-FAVEREAUBORDEAUX SUPÉRIEUR Château BELLEVUE-FAVEREAU

Château BELLEVUE-FAVEREAU

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Vignobles Michel Galineau et Fils
Moulin de Favereau
33790 Pellegrue
Téléphone :06 87 71 47 74
Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr
Site : www.vignobles-galineau.com

Depuis plus de 4 générations, la famille Galineau s’est forgé une expérience profonde de la vigne et de ses terroirs. La famille est vigneronne depuis l’arrière grand-père René Galineau, né en 1886. En 1968, Michel et Marie Claude exploitent ce vignoble. La famille Galineau s’investit quotidiennement au profit du vignoble et de ses terroirs tout en développant les derniers moyens techniques de production pour réaliser des vins de grande qualité. Depuis 2003, Dominique Galineau a succédé à ses parents.
Voilà un très beau Bordeaux Supérieur 2016, de robe grenat intense, aux notes de cassis bien mûr, corsé, est un vin typé, avec ses notes persistantes de fumé et de cerise noire, d’une belle finale.
Le 2015, qui mêle finesse et richesse aromatique, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, de garde, bien sûr Le 2012, de robe grenat, d’une belle harmonie avec ces notes de petits fruits rouges mûrs, associe couleur et matière, de bouche ample à dominante de fruits frais et d’humus.
Le 2010 se goûte parfaitement aujourd’hui, de belle couleur, aux arômes de musc et de groseille cuite, gras et persistant, aux tanins amples, charpenté, idéal, par exemple, sur un filet de bœuf à la salardaise ou un rôti de veau en papillote. Joli Bordeaux blanc, à dominante de fleurs blanches et de noisette, fruité, harmonieux.

Vignobles CHAIGNE et FilsBORDEAUX Vignobles CHAIGNE et Fils

Vignobles CHAIGNE et Fils

(BORDEAUX)
Eléonore et Régis Chaigne
Château Ballan-Larquette
33540 Saint-Laurent-du-Bois
Téléphone :05 56 76 46 02
Email : regis@chaigne.fr
Site : www.chaigne.fr

Une histoire de passion familiale pour ce domaine de 50 ha, où trois générations travaillent ensemble. Des ancêtres cultivateurs sont identifiés depuis au moins 6 générations sur ce domaine familial viticole du bordelais. Dès le début du XXe siècle, les arrière grands-parents, puis les grand-parents du propriétaire actuel Régis Chaigne exploitent des terres et vignes à Cantois d'une part (lignée paternelle) et à Saint-Laurent-du-Bois (lignée maternelle). Régine et Jean-Claude, ses parents, perfectionnent l'exploitation à partir du début des années 1970, sélectionnent leurs terroirs, modernisent l'outil de vinification, réalisent les premières mises en 1975, destinées à une clientèle d'amis développée par le bouche à oreilles. Régis s'associe à ses parents en créant avec eux “Vignobles Chaigne et Fils” en 1992.
Il poursuit le développement, acquiert de nouvelles parcelles, développe la vente aux professionnels, modernise le chai, constitue une équipe.
Vous allez apprécier ce Bordeaux Château Ballan-Barquette cuvée Prestige 2016, misant sur la concentration qui se mêle à une distinction certaine en bouche, un vin riche, très structuré, complet et très parfumé (prune, griotte, moka). Rafraîchissant Bordeaux rosé 2018, d’une jolie teinte, sur la gourmandise, beau Bordeaux blanc 2017, qui développe ces notes d’agrumes bien spécifiques, un vin de robe brillante, aux nuances de fougère et de pomme au palais, d’une jolie rondeur, suave et persistant, tout comme l’Entre Deux Mers 2017, qui est franc, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité séduisante, d’une jolie persistance. Goûtez le Bordeaux mœlleux 2018, d’une robe dorée, alliant puissance et finesse, au nez de rose et de brioche, vraiment particulièrement séduisant.

Vignobles GASSIES-GAUTEYBORDEAUX Vignobles GASSIES-GAUTEY

Vignobles GASSIES-GAUTEY

(BORDEAUX)
Michel, Françoise et Olivier Gautey
Le Masson
33420 Moulon
Téléphone :05 57 84 52 44
Email : vignobles.gassies.gautey1@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudumasson

Domaine de 40 ha. Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs, pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne se prolongeant dans le sous-sol. Fermentation à l'ancienne à l'air libre, élevage 3 ans en cuves. Leur fils, Olivier, est le gérant depuis le début de l’année, et compte bien développer l’activité commerciale, dans le but de perpétuer la tradition familiale, pour la quatrième génération.
Remarquable Bordeaux rouge cuvée Passion 2014, 80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec, parfumé, charpenté comme il se doit mais tout en souplesse, au nez subtil et intense, avec des notes de cerise mûre, de bouche fondue et puissante à la fois. Le Bordeaux Supérieur rouge L’Or Rouge 2013, associant concentration aromatique et souplesse, avec ces arômes d’épices et de griotte fraîche, c’est un vin ample et parfumé, d’excellente évolution comme le Bordeaux Supérieur rouge 2011, très parfumé (framboise, groseille, cassis), qui allie distinction et structure, de belle base tannique, légèrement épicé en finale. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2014, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, c’est un vin corsé mais souple comme il le faut. Quant au Bordeaux rosé Fleur du Mayne, il a une très jolie robe, un vin tout en subtilité, de bouche fine, aux arômes de fruits rouges frais et de rose, d’une jolie finale parfumée, parfait sur une quiche ou des gambas.

Domaine L'ENTRE DEUX MONDESBORDEAUX SUPÉRIEUR Domaine L'ENTRE DEUX MONDES

Domaine L'ENTRE DEUX MONDES

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/lentredeuxmondes
Site : www.lentredeuxmondes.fr

Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%), puis 84 ares en 2015, pour atteindre 3,37 ha. Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016.
- La pratique culturale : les rangs de vignes, enherbés, autorisent la faune et la flore auxilliaires. La taille est en majorité en guyot double à deux astes avec 8 bourgeons par pied. Les rangs sont travaillés sous les pieds. Les entrecoeurs sont éliminés. L'effeuillage se fait du coté du soleil levant. La vigne est accompagnée par des préparations de plantes, des algues (lithotamme), et un minimum de cuivre et de soufre. Les vendanges sont faites à la main dans une atmosphère conviviale. Une première sélection des baies est faite sur pied et, depuis 2008, un deuxième tri est réalisé sur table à l'entrée du chai.
- La vinification : une première macération à froid précède la fermentation naturelle sans apport de levures extérieures. Selon les années (la quantité de récolte) celle-ci est parfois faite en tonneau ouvert à l¹ancienne (pigeage à la main). Une macération post fermentaire à chaud est généralement utilisée. La fermentation malolactique est faite en cuve ou en tonneau. L'élevage est réalisé en partie en cuve et en partie en barriques. La mise en bouteille est réalisée sans filtration (ou presque). La maturation a lieu à température constante dans la carrière souterraine.
“Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.”
Vous allez aimer ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée des Mille et une Nuits 2015, charpenté, bien charnu, de belle robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Le Bordeaux Supérieur 2014 Bio, 80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon, d’une robe rouge cerise limpide, développe des arômes de cassis et de griotte et une bouche fraîche aux tanins fondus, est un vin qui s’accorde, par exemple, avec des tendrons de veau aux champignons et à la tomate ou un filet d'agneau au chou.
Il y a aussi ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée Lise 2012, élevage en barriques, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes d’épices (cannelle) et de griotte, aux tanins équilibrés, et ce Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011, riche mais fin, très parfumé, au nez où dominent la prune et le musc, harmonieux, idéal avec des grillades au barbecue.

Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
13, Chaigneau - BP 2
33500 Néac
Téléphone :05 57 24 69 13
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (85% Merlot, 15% Cabernet).
Voilà un exceptionnel Lalande-de-Pomerol 2016, développant un nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur, de belle garde.
Le 2015 n’a rien à lui envier, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtille, il est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale.
Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins de Bordeaux, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, un vin complet à déboucher sur des aiguillettes de canettes aux fèves ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 
Savoureux 2012, corsé, typé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Le 2011, dégage des arômes persistants de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds.
Formidable 2009, l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus, médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine !
Magnifique 2008, de belle robe grenat, une belle réussite, très représentatif du millésime, aux nuances de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, est très charpenté.
Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse.
Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante, parfait, par exemple, sur une épaule de veau en gelée ou des œufs brouillés au boudin noir.
On se régale encore avec le 1998, associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Un grand bonheur de pouvoir trouver de vieux millésimes !

Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

Château le TUQUET

(GRAVES)
Paul Ragon et Alice de la Haye
18, route des Landes
33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Email : letuquet@orange.fr

Domaine de 120 ha (40 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais par la suite: 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, un chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.

Alice de la Haye nous explique “avoir fait une belle vendange 2018, saine, nous avons évité toutes traces de maladie grâce à notre travail dans la vigne et à nos sols
filtrants. Nous recevons toujours au château sur rendez-vous, pour visiter les chais et
déguster, en 2019, nos blancs 2018 et nos rouges 2015 et 2016.”

Remarquable Graves rouge 2016, il est coloré, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale, souple et corsé à la fois, parfait avec un faisan à la fricassée de champignons sauvages ou une terrine de canard au poivre vert, notamment. Superbe 2015, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit. Le 2014, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cette appellation, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, aux tanins puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale.
Très agréable Graves blanc 2017, il est franc, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité séduisante, d’une jolie persistance, idéal avec des Saint-Jacques, sauce corail ou des chipirons farcis à la basquaise, par exemple. Le 2016, élevage en cuves sur lies, avec cette fraîcheur florale doublée de senteurs fruitées, développe une bouche délicate et vive, c’est un vin tout en nuances, typé, où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense. 

Château HAUT FERRANDPOMEROL Château HAUT FERRAND

Château HAUT FERRAND

(POMEROL)
Henry Gasparoux et Fils
Chemin de la Commanderie
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 21 67
Email : contact@chateau-ferrand.com
Site : www.chateau-ferrand.com

En 1934, Fernand Gasparoux, corrézien de souche et alors négociant en vins à Libourne, fit l’acquisition d’une propriété viticole de 4 ha dans une petite appellation d’origine contrôlée, Pomerol, qui ne possédait pas encore sa notoriété actuelle. Son nom, Château Ferrand, provient de la présence abondante de crasse de fer dans son sous-sol.
Les investissements soutenus et réguliers opérés depuis 30 ans permettent de disposer actuellement de locaux de vinification et d’élevage du vin des plus modernes. Le cuvier climatisé est équipé de cuves Inox thermo-régulées rendant possible les différentes étapes qui conduisent du raisin au vin : macération, fermentations, extraction en utilisant les techniques de vinification les plus modernes, les plus performantes et les plus sûres.
Quelque 250 barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année permettent au vin de vieillir durant 12 à 18 mois en fonction des millésimes.
Monsieur Gasparoux nous présente la récolte 2018 avec beaucoup d’enthousiasme, “il y a de la couleur, de la longueur, et les Cabernets sont particulièrement beaux. Affaire à suivre car actuellement nous proposons les 2015, 2016 et, au printemps les 2017, qui bénéficient d’une belle fraîcheur, avec une bouche équilibrée et harmonieuse.”
Superbe Pomerol Château Haut-Ferrand 2016 (80%, le reste en Cabernet franc, situés au centre et au nord du plateau de Pomerol, les sols sont composés de graves et d'argiles), élevé 18 mois en fûts de chêne renouvelés par tiers tous les ans, de belle robe rubis soutenu, c’est un vin très harmonieux, complet, au nez de prune et de violette, une pointe d’épices, charnu en bouche mais tout en subtilité.
Vous allez aimer aussi le 2015, puissant mais tout en dé́licatesse, très parfumé́, avec des senteurs de cerise, d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, avec des tanins enrobés.
Goûtez le Pomerol Château Ferrand 2016, 60% Merlot et 40% Cabernet franc, il est complexe, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois.

DUCLOTPOMEROL DUCLOT

DUCLOT

(POMEROL)
Jean Moueix
3 place Rohan
33082 Bordeaux Cedex
Téléphone :05 56 48 01 29
Télécopie : 05 56 81 18 87
Email : contact@duclot-export.com
Site : www.chateaunet.com

Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes. Ici, c’est l’élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...
Pour comprendre Petrus, rien ne vaut ce qu’en dit Jean-Claude Berrouet (à la retraite, c’est son fils, aujourd’hui, qui est aux commandes) : “Lorsque l’on parle d’un vin, il faut d’abord présenter le sol, c’est lui qui lui donne son originalité, sa typicité et, à Petrus, l’originalité est particulièrement importante puisque l’on sort des sentiers battus bordelais. Ici, ce qui prime, c’est la rencontre de 2 argiles, une argile ancienne, bleue, arrivée dans la seconde moitié de l’ère tertiaire. Au Quaternaire, il y a eu des recouvrements graveleux, mais, à Petrus, ce sont des argiles noires gonflantes qui donnent la spécificité… Petrus (11,5 ha) est situé sur un plateau et plus précisément sur un mamelon argileux qui culmine à 42 m d’altitude, ce qui permet aux eaux de ruissellement de surface de ne pas stagner et d’aller vers le bas. Ainsi, il n’y a jamais d’excès d’eau mais l’une des vertus de l’argile est ce pouvoir de rétention d’eau, elle se comporte comme une belle éponge, et restitue l’eau lentement à la plante en période de sécheresse. Petrus, c’est aussi l’expression d’un cépage, le Merlot, qui s’épanouit pleinement sur ces argiles. C’est un vignoble très ancien.
À partir de 1985, nous avons fait un gros effort de sélection massale en collaboration avec l’Inra et la chambre d’agriculture. Pour les replantations, nous avons réintroduit les vieux pieds de vigne sélectionnés et passés en Tests Elisa pour vérifier leur état sanitaire. Ainsi, nous avons reproduit les vieilles sélections qui avaient été choisies par nos anciens, auxquelles nous avons ajouté de nouveaux clones, de telle sorte qu’on laissera aux successeurs la population ancienne et la population moderne.
La culture de la vigne est très traditionnelle à Petrus : on laboure 2 fois par an, on chausse et déchausse. Les rendements varient de 25 à 39 hl/ha mais la moyenne se situe plutôt vers 35 hl/ha. Les vendanges sont manuelles, effectuées en cagettes avec un tri sévère effectué sur 2 tables de tri. La vinification est très traditionnelle avec des fermentations en cuves béton.
Avec l’indice de maturité et la dégustation des baies, parcelle par parcelle, nous déterminons une date de vendange la plus précise possible, ce qui est un facteur primordial pour obtenir la meilleure qualité d’un vin. La force du terroir se retrouve aussi dans le potentiel d’évolution. Celui de Petrus est très important et tout le monde se souvient encore des fabuleux 1953, 1955, 1959, 1961 ou de l’exceptionnel 1947…”
Ce Pomerol 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Superbe 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit son évolution. Le 2006, succulent, avec ce nez légèrement épicé, a des tanins présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe.
Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution.
Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisanes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux.

Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

Château HAUT-MARBUZET

(SAINT-ESTÈPHE)
Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net

Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. En effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu’Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l’élevage en barriques ou du terroir. 
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide...

“J’avais présenté le millésime 2016 en disant : “après 55 millésimes que j’ai produis ici, Château Haut-Marbuzet 2016 correspond à la beauté du Monde”… Je n’avais jamais rien vu de si beau, mais, à ce moment-là, je ne savais pas que le 2016 pouvait avoir une sœur siamoise…, nous dit Henri Duboscq.
En effet ce millésime 2018 est tout à fait exceptionnel, il a tout ! De la structure avec des tanins tellement fondus qu’on les confond avec le fruit, une belle maturité qui lui confère beaucoup d’onctuosité sans excès, un bel équilibre, c’est vraiment un vin de délice.
Haut-Marbuzet 2017 n’atteint pas les sommets, c’est plus un vin de plaisir, disons que ce n’est pas un monument mais, il a la vertu de la gorgée qui en appelle une autre, un vin gourmand, très agréable, beaucoup de finesse et de distinction, un vin qui permet d’attendre l’épanouissement des plus grands.
Le secret de ces derniers grands millésimes est le résultat de conditions climatiques particulières : sècheresse, températures élevées, soleil pendant les vendanges… Par le passé, on avait entre 50 et 80% de pluie pendant la récolte ! Dorénavant, on obtient des matières premières d’un état sanitaire remarquable, on se demande presque à quoi servent les tables de tris… C’est grâce au réchauffement de la planète que l’on obtient des millésimes si merveilleux.”

Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l’extravagant 1970.
Vous allez donc exciter vos papilles, avec ce Saint-Estèphe 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement. Le 2014 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. 
Superbe 2012, “chatoyant”, dit Henri Duboscq, d’une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. Le 2011 est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche, c’est un vin parfait, notamment, avec un rôti de veau en croûte ou des magrets de canard aux champignons. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d’une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant.
Le 2004 est exceptionnel, très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1986 est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. Le 1978 est très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.





Château de ROQUEBRUNELALANDE-DE-POMEROL Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 74 08 92
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauderoquebrune
Site : www.chateauderoquebrune.com

Au sommet. Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique.
C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées.
Florent Guinjard est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine.
A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit.
“D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10,5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons.
En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maîtriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir.
En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. Puis, en 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.”
Pour Florent Guinjard, “le 2018 est une année superbe en quantité et en qualité, mais nous avons dû traiter sept jours sur sept et avons été largement récompensés de notre travail par ce superbe millésime, puissant, coloré, qui est vraiment tel que nous le souhaitions.
Nous prévoyons de produire notre cuvée boisée “Audrey” 2018 qui attendra de longues années avant d’être proposée. Nous continuons d’améliorer notre matériel pour gagner plus d’efficacité sur le travail du sol.”
Franchement, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2016 est vraiment superbe, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté, aux tanins mûrs, de bouche puissante et savoureuse, et d'excellente garde. Il en est de même pour son 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé.
Le 2014, a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. 
Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons.

Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

Château de MAUVES

(GRAVES)
Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 05
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
Site : www.chateaudemauves.fr

Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation.

“Nous ne sortirons pas le 2017 il n’y aura ni rouge ni blanc pour cause de gel et de grêle, nous explique Michel Bouche.
Nous proposons le rouge 2016 qui est un millésime très fruité, puissant, une superbe année qualitative et quantitative, les conditions météo étaient parfaites, ce qui donne un vin assez structuré, de belle garde. Le blanc 2016 est un joli vin sur le fruit avec des arômes savoureux de fruit de la passion, d’une bonne fraîcheur.

J’ai terminé mon stage AREA (Agriculture Responsable en Nouvelle Aquitaine), nous allons passer prochainement en HVE, le niveau juste en-dessous du bio. Nous avons mécanisé, nous travaillons les sols différemment, utilisons des engrais verts. Cela demande plus d’attention, plus de travail soit 1/3 d’implication en plus, car tout se fait à la main, avec les traitements pratiquement en bio, nous avons des contraintes, un suivi, c’est un grand pas en avant pour le Château de Mauves !
Notre vendange 2018 est exceptionnelle, je suis très satisfait, nous avons récolté une plus petite quantité à cause de la sécheresse. Le vin est à l’élevage et se présente très bien.“
Remarquable Graves rouge 2016, développant des notes de griotte mûre, un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé en finale comme il se doit, de belle évolution. Le 2015, bien corsé, ample en bouche, dégage des nuances de cassis et de poivre, il a des tanins fondus mais présents à la fois.  Le Graves blanc 2016, est toujours très marqué par son Sémillon (100%), où l’on trouve un bel équilibre, fruité et floral. Un millésime assez exceptionnel, de la puissance mais, néanmoins, une attaque très fraîche, notes de genêt, de fruits de la passion, perlée ce qui fait la vivacité du vin, parfait, notamment, sur des accras de morue ou des noix de Saint-Jacques à la crème. Le 2015, finement bouqueté avec des notes de noisette, est souple, frais, délicat en bouche, sec et suave à la fois. Goûtez aussi le Graves rouge cuvée Prestige Château Bédat 2015, avec ces nuances de fruits noirs compotés, un vin aux tanins soyeux et riches, charnu, qui mêle puissance et velouté, de garde. Il y a ce séduisant rosé Perle d’Anna, nom de la petite fille de Michel Bouche, 7e génération, majoritaire en Cabernet-Sauvignon (70%, le reste en Merlot), de bouche fruitée, d’un très bel équilibre, aux notes de fraise et de rose.

Château PETIT MANGOTSAINT-ÉMILION Château PETIT MANGOT

Château PETIT MANGOT

(SAINT-ÉMILION)
Vignobles Décamps

33330 Saint-Étienne-de-Lisse
Téléphone :05 57 40 25 44
Email : nadia@petit-mangot.com
Site : www.petit-mangot.com

La famille Décamps exploite fièrement les terres de Petit Mangot depuis 1934 soit 4 générations. Aujourd'hui, Nadia Bologna-Décamps perpétue avec son mari cette tradition familiale pour apporter une touche contemporaine dans ce beau vignoble. Les 12 hectares exploités sont situés à Saint Etienne de Lisse, à 8 kilomètres à l'est de Saint Emilion. Nos 2 cépages, le Merlot (80%) et le Cabernet-Franc (20%) sont plantés sur un sol de coteaux exposés sud – sud est et pricipalement à tendance argilo-calcaire. Le premier apporte toute sa rondeur et son fruité, une belle et profonde couleur et le second, une structure et ses notes épicées, poivrées. Les méthodes culturales anciennes sont reproduites fidèlement dans un souci d'équilibre entre longévité et rendement des vignes. Notre approche du vignoble est régie par les principes d'une agriculture raisonnée, ainsi la protection phytosanitaire du vignoble est pondérée par les besoins du végétal, de son fruit et la pression des maladies et ravageurs. Depuis plus d'une décennie, le désherbage est uniquement mécanique, sans aucune application herbicide chimique. Les méthodes de vinification sont elles aussi les plus simples avec la sélection parcellaire au moment des vendanges et un dernier tri des baies avant cuvaison. Grâce à cela et à notre équipement de thermorégulation nous contrôlons au plus juste la période de vinification.
Très joli Saint-Émilion GC 2016, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune, aux tanins présents, avec cette saveur d’épices persistante. Le 2015, riche en bouquet comme en matière, est dense et bien charnu, mêle couleur et strture, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté et typé. Tout en séduction, le Saint-Émilion Grand Cru Miss Petit Mangot 2016, très rond, au nez persistant et subtil à la fois, avec, au palais, des notes de petits fruits cuits (cassis, griotte), aux tanins bien fondus. Quant au Saint-Emilion 2016, il est tout en charme, charnu, tout en nuances aromatiques, coloré.

Domaine de CHEVALIERPESSAC-LÉOGNAN Domaine de CHEVALIER

Domaine de CHEVALIER

(PESSAC-LÉOGNAN)
Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 16 16
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
Site : www.domainedechevalier.com

À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n’est pas si courant, d’autant plus qu’il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité.

Le 2016 est le grand millésime de ces dix dernières années, nous dit Olivier Bernard, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais.

Domaine de Chevalier 2017 n’a pas été un millésime facile… Heureusement, notre plateau de vieilles vignes n’a pas été touché par le gel et, ainsi, notre grand vin a été assez sauvegardé. Notre 2017 est très prometteur, un petit cran en-dessous des 2015 et 2016. Domaine de Chevalier rouge 2017 est encore à l’élevage mais il me fait penser aux 2012 et 2014. Notre blanc sec 2017 est supérieur en qualité, c’est un très joli vin, très réussi.
Depuis cette année, nous bouchons tous nos Vins avec des bouchons Diam, Domaine de Chevalier blanc et rouge. Ce sont des bouchons plus denses, nous utilisons le haut de gamme, “Diam 30” qui est garanti 30 ans. C’est une véritable révolution, je suis sûr que d’ici les dix prochaines années, ces bouchons se retrouveront sur 80% des bouteilles dans le monde entier. Son aspect diffère un peu des bouchons traditionnels. Le réel avantage est de ne plus rencontrer de goût de bouchon dans un vin et de le préserver au maximum. C’est la garantie de déguster intact le fruit du travail du vigneron. Le bouchon Diam a révolutionné le monde viticole.

A Sauternes, au Clos des Lunes, nous avons fait une très belle récolte en 2017, c’est un très beau millésime en sec comme en liquoreux. De jolis Vins qui présentent une belle acidité, beaux équilibres.
Les blancs 2017 sont supérieurs aux blancs 2016. Les Vins sont gras, généreux, belle puissance et en même temps, une très belle fraicheur, ce qui est la signature des grands millésimes. Pour les liquoreux, cette puissance, cette structure, cette fraicheur s’expriment encore mieux. Le botrytis s’est très bien développé ce qui donne des Vins aromatiques bien équilibrés.

Nous allons passer en Bio au Château Suau, 2e Grand Cru Classé de Sauternes. Nous attachons beaucoup d’importance au Bio, nous cultivons déjà 45 ha en Biodynamie, et la prochaine étape sera la conversion de plusieurs de nos Vins en label Bio.

Vous allez exciter vos papilles avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus, de garde, évidemment. Le 2014, coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme.
Le 2013, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté au palais. Le 2012 est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus. Remarquable 2011, distingué, charmeur, racé, aux tanins amples, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance.
Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. “Le 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d’agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d’élégance, un vin plus en tension, très typé.”
Superbe 2009, volumineux, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et de cassis, qui allie distinction et richesse, un grand vin très savoureux, puissant, gourmand, encore fermé, naturellement. Exceptionnel 2008, de couleur pourpre profond, qui développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des tanins riches et savoureux à la fois.
Formidable Pessac-Léognan blanc 2015, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d’abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Le 2014, au nez de narcisse, de grillé et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et fumées, un vin riche et vivace, d’une belle finale, tout en fraîcheur. Le 2013 est de belle robe, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Le 2012 est remarquable, où l’on ressent toute la force de Chevalier, très droit, tout en nuances, typé et aromatique, avec des arômes d’agrumes et de narcisse, de bouche harmonieuse, un grand vin qui mêle ampleur et vivacité, de garde. 
Superbe 2011, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, un vin tout en harmonie. Le 2010 dégage des senteurs de lis et d’agrumes mûrs, vraiment charmeur, de bouche ample et finement parfumée, est un vin complexe.
Le 2009 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche longue. Le 2008 est très racé, marqué par le Sauvignon et son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, dominé par des notes de fleurs blanches et de poire. 

Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRESAINT-ÉMILION Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

(SAINT-ÉMILION)
Sylvie Courreaud-Fompérier
La Gaffelière
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 46 92
Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr
Site : www.lecellierdesgourmets.fr

Vignoble de 14 ha sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...).
Excellent Saint-Émilion GC 2016, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits noirs et d’humus, légèrement épicé, de bonne bouche, classique de ce beau millésime, très prometteur. Le 2015, est un vin généreux, aux nuances caractéristiques de fruits rouges mûrs (prune, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, charpenté, avec des tanins équilibrés. Le 2014, est vraiment savoureux, corsé, aux tanins souples, où se mêlent la griotte bien mûre, le poivre et la fraise des bois, de robe grenat soutenu, dense au nez comme en bouche.

Château BELLEGRAVEPOMEROL Château BELLEGRAVE

Château BELLEGRAVE

(POMEROL)
Jean-Marie et Pascal Bouldy
Lieu-dit René
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 20 47
Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
Site : www.chateaubellegravepomerol.com

Cette propriété de 8,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, appartient à̀ la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations. Aurélie, la fille, travaille sur le domaine depuis deux ans (bureau, expédition), et Baptiste, le fils, depuis Août 2015 (vigne, chais et commerce). En Bio depuis 2001.
Remarquable Pomerol 2016, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Superbe 2015, épicé, généreux, aux tanins savoureux, ample et distingué, suave, dense, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche complexe. Le 2014, très typé, qui dé́gage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise et de cannelle, est d’un bel équilibre, tout en nuances.
Le 2013, “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un vin savoureux. joli 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corsé, ferme et persistant, de très bonne évolution.
Le 2011 dé́gage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins. Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux. On poursuit avec ce remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, de belle couleur.

Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

Clos du PÈLERIN

(POMEROL)
Norbert, Josette et Laetitia Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
Email : egreteau.norbert@orange.fr

Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants).
“Nous avons eu un peu de mildiou en 2018, nous dit Josette Égreteau, cela a entrainé une baisse de volume (-30%). Mais la qualité est restée parfaite, et pour y arriver, il a fallu beaucoup trier durant de longues vendanges.
De nombreux millésimes sont proposés actuellement : 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.”
On aime partager une dégustation avec ces vignerons chaleureux. Leur Pomerol 2016, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est particulièrement charmeur, velouté, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Remarquable 2015, charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement é́picé́ comme il se doit, de garde. Le 2014, corsé et gras, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, est un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles.Excellent 2011, d'un beau rouge profond, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2007, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux, riche au nez comme en bouche, poursuit son excellente évolution.

Château FONBADETPAUILLAC Château FONBADET

Château FONBADET

(PAUILLAC)
Pierre et Pascale Peyronie
47, route des Châteaux
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 02 11
Email : pascale@chateaufonbadet.com
Site : www.chateaufonbadet.com

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Charmante, Pascale Peyronie, perpétue la tradition familiale avec talent et passion.
Le Château Fonbadet poursuit son engagement Eco-responsable.

Superbe Pauillac 2015, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, est charnu comme on les aime, gras et structuré, complexe, aux connotations épicées et poivrées. Le 2014, de robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, est bien charnu comme il le faut. Beau 2012, très typé, développe un nez de fruits rouges surmûris et de cuir, un vin ample, de jolie structure, légèrement épicé en finale, de bouche puissante et corsée. Le 2011 est de bouche franche, mûre et dense, aux nuances de framboise cuite, d'humus et de réglisse, d’une très jolie d'une structure soutenue, un vin charnu, d'une finale complexe.

Le Second Vin, l’Harmonie de Fonbadet est finement bouqueté, vraiment excellent, à la robe rubis, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, fraise des bois), avec des tanins ronds.

Il y a également son Château Pauillac 2015, l'autre cru des Domaines Peyronie, une production très confidentielle de 2 400 bouteilles, “le bijou de la propriété́ tant par sa couleur, que par sa concentration, sa rondeur, son fruit, et ses tannins qui en font un vin d’exception.” Le vin est particulièrement charmeur, en effet, puissant, tout en couleur et en matière, avec ces senteurs persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, de bouche ample.



Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

   
Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

 
     
TWITTER DUSSERT


 
La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Le Guide de la Diététique
Cuisinez sans Sel
Le Guide des produits du Terroir
Coups de coeur ...
Dégustations
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Talents
Chefs à table
 

 
 
NOS 120 SITES THEMATIQUES

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Bordeaux a du Talent
Bordeaux Attitude (.com)
Bordeaux Attitude (.fr)
Bourgogne Attitude (.com)
Bourgogne Attitude (.fr)
Champagne Attitude (.com)
Champagne Attitude (.fr)
Chateau Vin (.com)
Classement Bordeaux (.com)
Classement Bordeaux (.fr)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des vins d'Alsace (.com)
Guide des vins d'Alsace (.fr)
Guide des vins de Bordeaux (.com)
Guide des vins de Bordeaux (.fr)
  Guide des vins de Bourgogne (.com)
Guide des vins de Bourgogne (.fr)
Guide des vins de Champagne (.com)
Guide des vins de Champagne (.fr)
Guide des Vins de France (.com)
Guide des vins de Loire (.com)
Guide des vins de Loire (.fr)
Guide des vins du Beaujolais (.com)
Guide des vins du Languedoc (.com)
Guide des vins du Languedoc (.fr)
Guide des vins du Rh ne (.com)
Guide des vins du Rh ne (.fr)
Guide des vins du Sud-Ouest (.com)
Guide des vins du Sud-Ouest (.fr)
Guide du Champagne (.com)
Guide du Champagne (.fr)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Languedoc (.com)
Guide Languedoc (.fr)
Guide Loire (.com)
Guide Loire (.fr)
Guide Provence (.fr)
Guide Rhone (.com)
Guide Rhone (.fr)
La France a du talent (.com)
La France a du talent (.fr)
Le Vin en Direct (.fr)
Le Magazine du Vin (.com)
Le Magazine du Vin (.fr)

  Les News du Vin (.com)
Les News du Vin (.fr)
Les Vins de Terroir (.com)
Les Vins de Terroir (.fr)
Mill simes (.info)
Mill simes Worlwide
Mundovino (.fr)
Palmar s des Vins (.com)
Palmar s des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroir de Vins (.com)
Terroir de Vins (.fr)
Terroir Vins (.com)
Terroir Vins (.fr)
Terroirs de Bordeaux (.com)
Terroirs de Bordeaux (.fr)
Terroirs de Champagne (.com)
Terroirs de Champagne (.fr)
Terroirs de Loire (.com)
Terroirs de Loire (.fr)
Terroirs Languedoc (.com)
Terroirs Languedoc (.fr)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
  Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Top Vins de France (.com)
Top Vins de France (.fr)
Vignobles de Bordeaux (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rh ne (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vins Terroir (.com)
Vins Terroir (.fr)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Vintage Worldwide (.fr)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)
Webvins (.fr)
 



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé , sachez apprécier avec modération.
Millésimes Société des Millésimes. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr